L’orgue à cylindres du temple

Le joyau du temple de Sommières est son orgue.

C’est l’un des rares orgues à cylindres conservés dans la région, reconnu au titre du mobilier historique depuis 1989. L’instrument, construit entre 1830 et 1840, est attribué à Nicolas Antoine Lété, facteur d’orgue vosgien. Il présente un intérêt public au point de vue de l’histoire de la musique et de l’art de la facture des orgues à cylindres du XIXe siècle. Mais il est désormais hors d’usage.

Cet orgue n’a pas été retouché depuis sa construction, le mécanisme est attaqué par les vers qui ont déjà réduit certaines pièces en poussière et toute la tuyauterie intérieure a disparu dans les années 1950. Deux des six cylindres, aujourd’hui retrouvés, sont en excellent état de conservation et le buffet en chêne massif de belle qualité.

L’étude des cylindres et la remise en route de l’instrument présentent un intérêt musical et archéologique de premier ordre, ces cylindres étant les seuls connus dans une église réformée.

Autre exemple d’orgue à cylindres : église romane de Moussey (Aube).