L’ancien couvent des Ursulines, Espace Lawrence Durrell


Le Printemps des Pierres initie un projet pour faire de cet ancien couvent le coeur culturel de la ville.

En 1660, les révérendes mères de Boucaud, Jacou et Teyran viennent établir les fondations d’un couvent de religieuses ursulines au pied du château fort. La première pierre fut posée par l’évêque de Nîmes qui avait à coeur la propagation de cet ordre pour l’éducation des jeunes filles. Les travaux ont duré cinq ans. Jusqu’à la Révolution, c’est dans ce lieu que les Ursulines se consacrent à l’éducation des jeunes filles.

En 1791, le couvent est décrété Bien national et les onze religieuses restantes sont sommées de quitter les lieux. A partir de 1793, le couvent servira de caserne, puis d’hôpital.

Au milieu de XIXe siècle, l’ancien couvent fut racheté par le diocèse de Nîmes pour devenir le collège de l’Immaculée Conception pour l’instruction primaire supérieure. Pendant la première guerre mondiale, il retrouve pour un temps sa vocation d’hôpital.

Le collège est fermé pendant la seconde guerre mondiale et transformé en orphelinat. Rouvert en 1956 comme collège d’enseignement technique, il a définitivement fermé ses portes en 1969.

Cette histoire tourmentée se termine en 1977 avec le rachat par la commune. Elle y crée l’Espace Lawrence Durrell, célèbre écrivain britannique qui a vécu à Sommières. Actuellement, malgré un état dégradé, le bâtiment accueille une bonne partie de l’activité culturelle et sportive de Sommières : bibliothèque municipale, école de musique intercommunale, Radio Sommières, activités de nombreuses associations… La chapelle a été  restaurée et, depuis de nombreuses années, des expositions y sont organisées.

Le projet ambitieux porte sur la restauration et la réorganisation de l’ensemble du bâtiment ainsi que la création d’une médiathèque.