Restauration et mise en valeur des arches cachées

Une histoire sens dessus dessous…

La mise en valeur du pont antique, conduite par la Ville et étayée par l’étude du Secteur sauvegardé, entreprise grâce à la DRAC LR permet de découvrir l’image du pont dans sa totalité. Ces études ont apporté un regard nouveau sur l’emprise du pont, le nombre d’arches et le développement de l’habitat au cours des siècles de part et d’autre de l’édifice. Elles ont également révélé le caractère unique du pont habité de Sommières, l’Europe n’en comptant aujourd’hui plus qu’une dizaine, dont le célèbre Ponte Vecchio de Florence.

Intégré dans la ville fortifiée et envahi par l’habitat dès le Moyen Âge, l’image du pont est aujourd’hui réduite de moitié puisque seulement sept arches sont visibles. La ville a entrepris l’acquisition des arches cachées enserrées dans la cité. A ce jour, elle est propriétaire de 5 arches. 7 autres restent à acquérir ou à aménager dans le cadre de conventions.

La continuation du projet prévoit l’acquisition des espaces situés sous le pont et en mitoyenneté (volumes d’air), les traitement des espaces acquis (nettoiement, pose de grilles ouvragées, mise en lumière), un diagnostic archéologique et technique de l’ouvrage d’art ainsi que la protection du pont au titre des Monuments Historiques. Ainsi, la lecture de l’architecture du pont sera facilitée et l’utilisation des lieux sera propice à des actions de valorisation du patrimoine, à des animations et à l’installation d’artisans.